Biographie
Expositions
Démarche de l'Artiste plasticien KILLKA

En tant qu'artiste, ma préoccupation absolue est de révéler au public ma pensée, portée par les signes ostensibles de la splendeur passée des cultures andines multiséculaires de l'Amérique du Sud, tout en fusionnant ces principes avec les préoccupations concernant mon environnement quotidien et actuel occidental.

L'un des aspects phare de ces peuples ont été le respect à la Terre Mère et donc la protection de la Nature.

Mon œuvre se centre sur la texture : non seulement elle représente la pierre, la terre, mais encore la force spirituelle de l'ancien homme des Andes. Dans la pierre gravée, reflet du temps qui passe, c'est le caractère magique de sa richesse expressive qui resurgit, marquée par des figures géométriques.

Ces signes et figures se sont inscrits dans nos mémoires, en tant que symboles, perdus dans l'espace inconnu de notre subconscient, couverts par la poussière du temps, mais l'art peut nous montrer le chemin qui conduit hors de la réalité objective.

Dans notre monde actuel, nous vivons entre des barrières, bloqués et soumis aux stimulants et codes d'une société de consommation chargée de superficialité.

Ma démarche alors est de guider le spectateur en lui montrant l'inconnu et le mystérieux d'un passé universel qui intègre les facettes de ma vie quotidienne en France.

En même temps, je m'efforce de faire reconnaître l'aspect contemporain de cette identité à travers mon œuvre et affirme que les nations autochtones communautaires sont toutes un patrimoine vivant.

Cette volonté de sauver et de diffuser les coutumes des civilisations par l'expression artistique me semble essentielle car un pays sans identité devient un pays mort.

Pour moi... "l'identité d'une nation s'exprime par ses symboles".

Bron-France, 2011